Ecologie

Frelons : zoom sur la régulation éco-responsable

régularisation frelons
Written by Irma Smith

Lutter de manière irraisonnée face à une espèce envahissante peut, contrairement à l’effet voulu, l’aider à mieux s’installer. Ceci est dû au fait que les espèces envahissantes comme le frelon ont de très bonnes capacités d’adaptation et de dispersion.

Les méthodes de lutte contre le frelon sont variées. Cependant, il convient de privilégier celles qui préservent la nature et les autres espèces. Le point sur la régulation éco-responsable.

Le frelon : qu’est-ce que c’est et pourquoi lutter contre lui ?

Le frelon est un insecte inscrit dans la famille des Vespidés. Il se distingue des autres insectes par son bourdonnement plus sonore et sa grande taille. En effet, un frelon fait 3 à 4 fois la taille d’une guêpe. L’espèce se distingue également des autres hyménoptères par sa tête (vertex) plus large et son abdomen (le gastre) arrondi.

Sur le territoire européen se trouvent deux types de frelons. Une espèce autochtone appelée frelon européen et une espèce exotique qui vient d’Asie. Cette dernière se reconnaît à son gastre plus sombre doté d’un seul anneau jaune orangé. Bien que le frelon asiatique soit plus petit que son cousin européen, il est un prédateur pour les abeilles.

En plus de tuer les abeilles, cette espèce asiatique (Vespa velutina) attaque leurs colonies et détruit les ruches pour s’emparer du miel. Pour cela, la destruction des nids de frelons est chose permise au même titre que la destruction de nids de guêpes en cas d’invasion. Toutefois, pour de telles opérations nous vous recommandons de mener une lutte éco-responsable.

Que faut-il savoir sur la lutte éco-responsable ?

Intervenir de façon écoresponsable, c’est adopter des techniques de désinfection et de destruction des nids qui protègent la nature. Au-delà de l’environnement, cette approche vise à protéger vos proches, vous-même et vos animaux de compagnie. En réalité, les produits chimiques utilisés pour chasser ou tuer les guêpes et frelons dans le jardin nuisent aussi à votre santé.

Cependant, la lutte éco-responsable emploie des méthodes et des produits naturels qui agissent spécifiquement sur les insectes envahisseurs. Notons également que les produits ou dispositifs utilisés ne nuisent pas aux abeilles ou autres insectes pollinisateurs non visés.

Comment réguler les frelons de manière éco-responsable ?

régularisation frelons

Les techniques de lutte utilisées varient selon le fait que le nid de frelon soit accessible ou non.

Nids accessibles

Lorsqu’il est possible d’accéder à l’habitat des insectes invasifs, la désinsectisation se fait à base d’un insecticide naturel. Le pyrèthre est recommandé dans ce genre de cas. Il s’agit d’une solution non chimique obtenue à partir d’une fleur, le pyrèthre de Dalmatie qui ressemble à la marguerite. Cette dernière est sans danger pour l’homme, mais fatale pour les insectes. Pour le traitement, il faut injecter l’insecticide naturel dans la ruche. Ceci nécessite des équipements de protection et un véritable savoir-faire.

Nids non accessibles

Un nid inaccessible ne favorise pas l’injection d’insecticide dans la ruche. Ici, la personne chargée de la destruction du nid doit chercher le passage favori des insectes et y déposer l’insecticide. Les frelons ou guêpes se chargeront d’amener avec eux la substance dans leur habitat. Il faudra généralement quelques jours pour que les nuisibles soient tous éliminés.

Le piégeage

Installer des pièges n’est pas un procédé de régulation permis du fait que ceux-ci ne font pas de différences entre les insectes. Mais, en réponse à cette insuffisance, des pièges sélectifs ont vu le jour. Ils sont spécialement conçus pour capturer les frelons asiatiques et protéger les nids des apiculteurs. Les mailles de sortie dont sont dotés ces pièges permettent aux autres insectes (abeilles, etc.) de s’en échapper sans difficulté.

En dehors de ces dispositifs, des pièges artisanaux donnent aussi des résultats satisfaisants. Ils se conçoivent avec de simples bouteilles d’eau dans lesquelles est versé un mélange. Généralement, le mélange comporte du sirop de cassis, du Picon, de la bière et du vin blanc. Les abeilles détestent le vin blanc, ce qui fait qu’elles ne tomberont pas dans le piège.

La régulation naturelle des frelons et guêpes

Bien que les frelons asiatiques soient classés insectes invasifs de deuxième catégorie, le ministère de l’Agriculture français a refusé toute aide à la lutte ou désinsectisation des nids. L’une des raisons avancées est que le nombre de frelons asiatiques se régulerait de lui-même. Ceci semble se confirmer, car cet insecte s’est fait de nouveaux prédateurs naturels en s’introduisant en Europe.

Le frelon asiatique fait partie des proies des oiseaux comme la Pie-grièche écorcheur, le Guêpier d’Europe et la Bondrée apivore. Ces oiseaux se nourrissent aussi bien des larves que des insectes adultes. En dehors des volatiles, les plantes carnivores participent également à la régulation des effectifs de cet envahisseur. Comme espèces carnivores, il y a les Sarracénies et les Népenthès.

Notons également que les frelons sont des proies naturelles du frelon géant d’Asie (Vespa mandarinia). Ce dernier chasse en groupe et est capable d’anéantir toute une colonie d’hyménoptères.

Les frelons, surtout asiatiques, représentent un vrai danger pour l’Homme, y compris les apiculteurs. De ce fait, il est préférable de les chasser ou de détruire leurs nids lorsqu’ils s’installent près de chez soi. Toutefois, dans la lutte contre ces insectes envahisseurs, il est recommandé d’opter pour des solutions éco-responsables.

About the author

Irma Smith