12 superaliments que vous devriez vraiment connaitre !

superaliments

Le terme « superaliment » n’est pas normalisé, il convient cependant très bien pour désigner cette catégorie d’aliments qui se distinguent par leur très grande valeur nutritionnelle. En fait, de nombreux spécialistes de la nutrition s’accordent à attribuer à ces aliments une efficacité des plus grandes quand il s’agit de lutter contre certains déséquilibres alimentaires ou contre la dénutrition.

De plus en plus d’études soulignent la valeur nutritionnelle des superaliments et leur capacité à améliorer la santé ou à ralentir le vieillissement. Les superaliments sont caractérisés par des teneurs exceptionnelles en nutriments essentiels, en oligo-éléments, en acides gras essentiels, en vitamines, en acides aminés essentiels, en minéraux, en protéines, etc.

Ils regorgent littéralement d’antioxydants, ces molécules connues pour empêcher l’oxydation de nombreuses substances chimiques dans notre organisme et le protéger contre les radicaux libres qui attaquent l’ADN et les cellules.

De plus, pour la plupart, les superaliments sont aussi composés de phytonutriments qui sont des substances ayant des propriétés protectrices extrêmement bénéfiques pour la santé. Pour toutes ces caractéristiques, les superaliments se révèlent être de parfaits alliés pour qui désire profiter d’une santé de fer tout en apportant des réponses justes (et très souvent savoureuses) à tous les besoins de son organisme.

Pourquoi se laisser tenter par les superaliments ?

Lorsqu’on a une alimentation de mauvaise qualité, l’organisme s’affaiblit. Bien s’alimenter est indispensable pour un corps en pleine forme et capable de lutter contre les envahisseurs que sont les germes.

Une bonne alimentation est indispensable pour la santé. Par exemple, les lymphocytes B et T, ainsi que les lymphocytes NK sont connus pour leur rôle de défenseurs de l’organisme.

Il est avéré qu’ils ne peuvent cependant pas jouer correctement leur rôle contre les virus et les bactéries de toutes sortes sans une aide des vitamines, des fibres, des minéraux et de tous les nutriments essentiels contenus dans de bons aliments.

Et les superaliments ont la particularité de regorger de ces éléments essentiels. Bien se nourrir, c’est s’assurer de bons apports en énergie, mais aussi renforcer son système immunitaire.

Une étude américaine réalisée sur des femmes entre 60 et 80 ans a souligné que celles qui s’alimentaient de façon saine avaient une excellente vitalité et un système immunitaire comparable à celui des femmes ayant entre 20 et 40 ans.

La conclusion est simple : même en présence de facteurs génétiques défavorables au système immunitaire, une alimentation de qualité peut efficacement jouer contre le déclin du système immunitaire. Il est connu que les problèmes de santé chroniques ne s’aggravent souvent qu’en raison d’une alimentation de mauvaise qualité.

Les carences nutritionnelles minent le système de défense immunitaire, tandis que les éléments nutritifs qui sont favorables à la santé augmentent le nombre de globules blancs.

L’intérêt des superaliments va au-delà du simple fait de profiter d’une aide pour combattre les infections. Pour les végétariens comme pour ceux qui se nourrissent aussi d’aliments d’origine animale, les superaliments proposent bien d’autres bienfaits.

Ils réduisent par exemple les risques de maladies cardio-vasculaires et de diabète. Un régime varié en fruits et légumes est un objectif qu’il faut se fixer. Et dans ce menu, les superaliments, ces sources riches d’énergie nutritionnelle, viennent en très bonne place.

Les quatre familles de superaliments

Pour profiter de ces sources variées et riches de nutriments divers, il reste nécessaire de bien les connaitre. On leur trouve quatre familles comportant des éléments qui se ressemblent par leurs propriétés ou par le type de nutriments qu’ils comportent principalement.

Les baies et les fruits : Les baies sont depuis toujours reconnues pour leurs propriétés stimulantes et énergisantes. Elles ont de nombreux nutriments et sont de puissants antioxydants.

Les algues ont de fortes propriétés reminéralisantes et sont très riches en acides aminés pour la plupart.

Les rhizomes : Il s’agit de racines comestibles. Le gingembre et le curcuma sont deux des rhizomes qui sont considérés comme des superaliments.

Les oléagineux et les graines : Les graines sont connues pour leur pouvoir nutritif qui se multiplie au moment de la germination. Les graines germées ont donc une bonne place dans la grande famille des superaliments.

12 superaliments parmi les plus riches

Découvrez 12 superaliments et les arguments pour lesquels vous devriez vous hâter de les goûter.

La pomme grenade

De récentes études soulignent que le jus de pomme grenade est très riche en antioxydants. Il permettrait de jouer par exemple un grand rôle pour prévenir le cancer.

Selon The American Journal of Cardiology, le jus de ce superaliment serait très efficace pour renverser la progression des maladies coronariennes.

Les pommes grenades sont riches en acide éllagique, un acide efficace pour lutter contre certains facteurs favorisant les cancers et les cardiopathies. La pomme grenade contient plusieurs centaines d’arilles rouges.

Ces billes translucides contiennent un jus sucré et un pépin. Il est relativement simple d’introduire ce fruit dans votre menu. Une demi-tasse de ces arilles ne fournit que peu de calories tout en vous offrant 5 grammes de fibres et 180g de potassium. La pomme grenade est riche en vitamine C et B, en fer, en acide folique et en fibres.

L’açai

L’açai est le fruit d’un palmier de l’Amazonie qui possède des vertus énergétiques et reconstituantes. Ce fruit est un réel concentré d’antioxydants qui participe au bon fonctionnement de tout l’organisme. Côté goût, l’açai rappelle le cacao ou la noisette.

On peut s’en servir comme épice pour saupoudrer une salade ou un plat. Il peut aussi servir à la préparation de boissons, de smoothies, de milk-shakes ou de desserts de toutes les sortes.

La lucuma de soie

Il s’agit d’un fruit qui provient des Andes. La lucuma de soie est riche en vitamines, en minéraux et en protéines. La chair de ce fruit est fine et douce.

Elle peut très facilement être réduite en poudre. On peut simplement mélanger de la lucuma de soie à poudre à un bol de lait de coco par exemple pour profiter d’un repas savoureux et très riche.

La maca

La maca est une racine qui est très riche en nutriments. Elle est aussi connue pour ses bienfaits pour la mémoire et ses apports en énergie qui sont considérables.

La maca contient des protéines, des acides aminés, du phosphore et du calcium, et de nombreuses vitamines. Ce superaliment est commercialisé sous forme de poudre. On peut le consommer en l’ajoutant à un yaourt, à une compote ou dans un smoothie.

L’acérola

Il s’agit d’un fruit bien plus riche en vitamine c (bien plus que l’orange par exemple). Il est consommé pour lutter contre le stress et l’irritabilité.

L’acérola contient des nutriments qui améliorent la qualité du collagène : ses effets pour le renouvellement de la peau sont donc très bénéfiques. On peut le consommer sous forme de poudre à dissoudre dans de l’eau ou encore le saupoudrer sur une salade ou dans un jus de fruit.

Les graines de chia

Les graines de chia sont riches en bon gras et en fibres alimentaires. Elles renforcent le système immunitaire. Ces graines originaires du Pérou sont des anti-inflammatoires pleins de calcium, de minéraux et d’antioxydants.

Les graines de chia peuvent être utilisées sous forme de farine pour des gâteaux ou encore saupoudrée sur des salades.

La baie de goji

Elle est riche en nutriments, en vitamines et en oligo-éléments. Cette baie a la texture du raisin. Elle peut être consommée sèche dans un yaourt par exemple. Elle combat les infections urinaires, la fatigue et l’hypertension.

L’argousier

C’est une baie riche en vitamines A, C, F, E et P. On y retrouve des acides gras et de nombreux oligo-éléments. L’argousier est consommé pour combattre le manque d’appétit ou la fatigue.

Le curcuma

C’est un anti-inflammatoire puissant qui est aussi utilisé pour apaiser les douleurs de la digestion ou des menstrues.

L’aloe vera

Cette algue est riche en acides gras essentiels et en minéraux (magnésium, calcium, etc.). Elle stimule les défenses immunitaires et est connue pour ses vertus cicatrisantes.

On lui reconnait aussi une capacité à éliminer les toxines et à lutter contre le diabète, les allergies et les problèmes cardiaques.

L’aloe vera contient des minéraux, des enzymes, des vitamines et de nombreux principes actifs. De plus, on peut tranquillement cultiver cette plante chez soi.

Le ginseng

Il stimule le système immunitaire et permet de lutter contre le diabète, le stress et le vieillissement. Il est recommandé de ne pas excéder la dose de 2g de ginseng par jour.

On peut le préparer en infusion ou le prendre sous forme de gélules quelques minutes avant les repas.

La spiruline

spiruline bioLa spiruline, c’est cette micro-algue bleue verte qui renforce le système immunitaire et purifie le sang. Elle se révèle idéale pour ceux qui désirent garder la forme. On y retrouve une proportion de 60 à 70% de protéines et de nombreux acides aminés essentiels.

C’est une très bonne source d’énergie. Vitamine B, oméga 3, 6 et 9, phosphore, calcium et autres sels minéraux : cette algue est l’un des superaliments les plus populaires.

Le guarana

Les graines de guarana sont stimulantes et très énergisantes. C’est une plante qui est très riche en caféine lente. On s’en sert sous forme de boisson pour favoriser la concentration et stimuler la mémoire.

Le quinoa

Le quinoa est une graine qui a une très bonne teneur en protéines : elle en contient entre 16 et 18%. On considère le quinoa comme l’une des plantes les plus nutritives.

Il a aussi une teneur élevée en fer, en calcium, en magnésium, en phosopore et en oligo-éléments variés. Il contient des acides gras essentiels et des fibres.

Il ne faut pas considérer les superaliments comme des aliments qui agissent de façon instantanée et qu’il ne faut consommer que ponctuellement pour lutter contre des carences. Ce sont au contraire des éléments riches qui doivent s’inscrire dans une perspective de long terme pour une alimentation saine et équilibrée.