Ecologie

Le savon de Marseille, un vieux trésor provençal et très écologique

savon de marseille
Written by Irma Smith

Produit traditionnel français, le savon de Marseille est un produit intéressant, efficace et écologique.  Si vous voyagez en France, vous croiserez très certainement le chemin de ce savon. Mais vous pourriez aussi en trouver dans bien d’autres pays, tellement il est populaire.

Mais qu’est-ce qui fait la popularité de ce savon traditionnel ? Comment le fabrique-t-on ? Quelle est son origine ? Quels sont les avantages de ce savon par rapport aux autres ? Et est-il vraiment eco-friendly ? Découvrez la réponse à toutes ces questions dans notre article !

L’histoire du savon de Marseille : de l’antiquité à aujourd’hui

L’origine du savon de Marseille remonte à l’Antiquité dans une ville qui s’appelle Alepo et fait aujourd’hui partie de la Syrie. Au début, les savons étaient déjà faits avec des ingrédients naturels, tels que du suif, des cendres et de la graisse de mouton.

Les savons naturels étaient néanmoins plutôt utilisés pour les tâches domestiques et non pour l’hygiène personnelle. Mais, petit à petit, les fabricants ont découvert de nouveaux ingrédients dans la région, comme l’huile d’olive, le sel, l’hydroxyde de sodium ou le soude et ils les ont ajoutés à la recette originale du savon.

Au XVII siècle, le roi Louis XIV a décrété que la recette ne pouvait être produite qu’à Marseille et, à partir de ce moment, le produit a officiellement reçu le nom sous lequel nous le connaissons aujourd’hui : savon de Marseille.

De nos jours, la recette est réputée partout et les savons de Marseille sont très appréciés, surtout ceux de la savonnerie Marius Fabre, car le produit ne nuit pas à l’environnement.

La magie naturelle du Savon de Marseille

Le savon de Marseille est devenu un phénomène grâce à son agréable parfum et au nettoyage efficace qu’il permet. De plus, il est totalement biodégradable, un facteur qui attire l’attention des écologistes. Mais on peut également noter qu’il s’agit d’un produit typique de la Provence française, ainsi qu’un cadeau sympa et original à faire à quelqu’un à n’importe quelle occasion.

On peut également dire qu’il y a quelque chose de « magique » dans le savon de Marseille, car il est multifonctionnel et on peut l’utiliser pour différentes choses :

  • En tant que nettoyant naturel, on peut l’utiliser aussi bien pour se laver que pour nettoyer la maison.
  • Il peut servir de nettoyant pour les textiles délicats et permet de les adoucir efficacement. De plus, il leur donne également une odeur très agréable.
  • Il est recommandé pour les vêtements de bébé ou les personnes à la peau sensible, car il ne contient pas d’agents allergènes ou toxiques.
  • Il est un bactéricide naturel.

Fabrication artisanale, unique et naturelle d’un produit 100 % biodégradable

La fabrication de ce produit écologique est un procédé spécial transmis de génération en génération dans les savonneries marseillaises.

Il compte huit étapes et chacune est très importante pour le résultat. La personne responsable de surveiller la production du savon de Marseille est le maître savonnier, qui aide à garantir la qualité du savon et sa pureté.

De plus, sachez qu’il faut entre 7 et 10 jours en moyenne pour fabriquer le véritable savon de Marseille en suivant les étapes suivantes.

Étape 1 : la saponification ou « empâtage »

C’est le processus de transformation des huiles végétales et de la lessive de soude en savon dans une cuve spéciale. Celle-ci est alors chauffée, ce qui permet aux ingrédients de doucement se transformer en savon.

Étape 2 : le relargage

Il faut éliminer la soude restante dans le savon. Ainsi, on ajoute une lessive salée très dense dans le mélange. Le savon étant insoluble dans l’eau salée, cela permet de n’entraîner que la soude au fond de la cuve et de l’éliminer facilement.

Étape 3 : la cuisson

Au cours de cette étape, les corps gras sont définitivement transformés en savon par adjonction de lessive de soude concentrée.

Étape 4 : le lavage

Toujours sous forme de pâte, le savon de Marseille est lavé à plusieurs reprises pour être affiné et que toutes les impuretés ainsi que les acides gras qui n’auraient pas été saponifiés soient retirés.

Étape 5 : la liquidation

Il s’agit d’un dernier lavage qui va permettre au savon de Marseille d’atteindre son état final.

Étape 6 : Le séchage

Après la liquidation, il faut sécher le savon à l’air libre pendant environ quarante-huit heures.

Étape 7 : Le découpage

Après le séchage, on coupe le savon en « morceaux » de 35 kg et, juste après, ces morceaux sont transformés en blocs de différentes tailles avec des machines, généralement.

Étape 8 : Le moulage

Finalement, on donne de la forme au savon. Cela peut être fait de deux manières : on peut frapper à la main pour faire les barres ou mouler en machine pour faire les cubes.

Enfin, on marque les six faces du savon avec le timbre traditionnel pour indiquer que le produit est, en fait, un vrai « Savon de Marseille ».

Le résultat obtenu est un produit traditionnel, écologique et typique de la région provençale française, qui n’est pas nocif pour l’environnement et qui fait de plus en plus d’adeptes.

About the author

Irma Smith