Super Plantes

Chia : comment la cultiver et comment en faire utilisation ?

planter la chia
Written by Irma Smith

Les graines de chia sont considérées comme l’un des superaliments les plus sains au monde. Au-delà de leurs bienfaits pour la santé, il y a beaucoup de raisons de planter de la chia dans son jardin.

La plante de chia (Salvia hispanica)

Membre de la famille de la sauge et de la menthe, le chia peut atteindre une hauteur de près de 180cm de haut ! Lorsqu’elle est en fleurs, elle arbore de jolis épis de fleurs bleues, violettes ou blanches. Ces petites fleurs produisent chacune une tête de minuscules graines blanches noires que l’on connait tous.

La chia est une plante qui nécessite de plus longues périodes de nuits que de jours pour produire des fleurs et des graines, donc ceux qui résident dans les régions nordiques peuvent parfaitement la faire pousser à la fin de l’été pour forcer la floraison avant le premier gel.

Pour cultiver la chia, n’utilisez que des graines de chia à germination biologique.

Comment faire pousser la chia ?

La chia est une plante à croissance rapide qui résiste naturellement à la chaleur, à la sécheresse, aux maladies et aux parasites. Nécessitant peu de fertilisation, elle ne nécessite que très peu d’entretien, et elle est parfaite pour repousser les mauvaises herbes.

Besoins en lumière : la plante prospère en plein soleil. Lorsque vous choisissez un site de plantation, choisissez un endroit qui reçoit de 6 à 8 heures de lumière directe du soleil par jour.

Sol : la chia préfère les sols meubles, bien drainés, argileux ou sablonneux. Préparez le lit en labourant les 20 premiers centimètres du sol.

Arrosage : irriguez les jeunes plants tous les jours jusqu’à ce qu’ils soient bien établis. Les plantes matures tolèrent les périodes sèches et n’ont besoin d’arrosage occasionnel que lorsque les précipitations sont faibles.

Engrais : lorsque vous préparez pour la première fois le sol, modifiez-le avec du compost ou d’autres matières organiques comme la luzerne. Après cet apport initial de nutriments, le chia ne devrait pas avoir besoin d’une fertilisation supplémentaire.

Semis : diffuser les graines sur le sol après que le risque de gel soit passé. Elles n’ont pas besoin d’être enterrées, il suffit de les tapoter doucement dans le sol. Pour protéger les graines des oiseaux en quête de nourriture, la chia peut être germée en intérieur sous une tente humide puis plantée dans le sol lorsqu’elle mesure au moins 8cm de haut.

Espacement : placez les plants à 30cm les uns des autres.

5 façons d’utiliser ses plantes de Chia

Une fois que vos plantes de chia auront bien poussées, voici ce que vous pourrez en faire.

1. Les graines de chia

Les graines de Chia sont un super aliment qui apporte 137KCal pour deux cuillères à soupe. Au dela de ça, c’est surtout une excellente source de fibres, de protéines, d’acides gras oméga-3, de phosphore, de manganèse et de calcium.

Elles contiennent également une bonne gamme de minéraux comme le zinc, le fer, le potassium, la niacine, la thiamine et la vitamine E. Le profil des acides gras des graines de chia comprend des antioxydants comme le kaempférol, la quercétine et l’acide caféique.

Les graines de chia peuvent être grignotées crues (la salive dans votre bouche les fera gonfler pour une digestion plus facile) ou peuvent être prétrempées ou broyées pour être incorporés dans de nombreux types d’aliments et de boissons (pudding de chia, smoothie, etc.).

Pour récolter les graines, attendez que la plupart des pétales des fleurs soient tombés, mais n’attendez pas que l’épi brunisse. Séchez les pointes coupées à sec dans un sac en papier et laissez l’air circuler. Écrasez les fleurs séchées sur une surface plane pour séparer les graines et utilisez un tamis pour enlever les débris végétaux. Entreposez les graines dans un contenant hermétique avec un sachet déshydratant pour prolonger la durée de conservation. Assurez-vous de mettre de côté quelques graines pour planter le printemps suivant.

2. L’huile de Chia

Comme les graines de chia, l’huile de chia contient de nombreux composés bénéfiques qui sont une aubaine pour une peau et des cheveux sains.

Grâce à sa vitamine E, ses acides gras oméga, ses protéines, son magnésium et ses propriétés antioxydantes, l’huile de chia aide à apaiser, hydrater et guérir la peau. Elle a un effet anti-inflammatoire et anti-âge sur le derme, aide à stimuler la production de collagène et offre une certaine protection contre les rayons UV du soleil. Pour les cheveux, elle renforce le follicule de la racine à la pointe, favorise une croissance plus rapide et plus épaisse, et peut aider à réparer les cheveux secs et abîmés.

Si vous êtes intéressé pour faire vos propres huiles botaniques, l’achat d’une presse à huile vaut bien l’investissement !

3. Germes de Chia

Les germes sont des plantes très immatures (micro végétaux) qui peuvent être cultivées et consommées dès deux semaines. Bien que de petite taille, les germes ont tendance à être intenses en saveur et sont beaucoup plus riches en nutriments que leurs homologues matures.

Les germes de chia ajoutent un peu de piquant à n’importe quel plat, saupoudrez-les crus sur les salades, les soupes, etc.

4. Les feuilles de la plante

Le feuillage de la plante chia est entièrement comestible. L’analyse des propriétés nutritives des feuilles de chia a révélé qu’elle contient plusieurs flavonoïdes, y compris deux antioxydants peu communs : l’acétyl vitexine et l’acétyl orientine.

De saveur très douce, les feuilles de chia fraîches peuvent être utilisées en salade, dans les poêlées et les smoothies verts. Les feuilles de chia crues ou séchées, trempées dans l’eau chaude et sucrées avec du miel, font un thé aux vertus thérapeutiques fantastiques, traditionnellement utilisé pour soulager la douleur, la fièvre et les maux de gorge.

Ajoutez-y quelques gouttes de jus de citron pour lui donner plus de piquant.

5. Les tiges

Une fois que vous avez récolté les graines et les feuilles de la plante chia, les tiges restantes peuvent être hachées en paillis pour améliorer la fertilité du sol de votre jardin.

Appliquez le paillis de chia sur une profondeur d’au moins 3cm sur votre sol à l’automne, une fois que vous avez dégagé les plates-bandes du jardin. En se décomposant, ils ajouteront à la terre des minéraux et d’autres nutriments qui stimuleront la croissance pour la saison suivante.

Les huiles essentielles que l’on trouve dans les feuilles et les tiges des plantes de chia fournissent également une défense naturelle contre l’aleurode et d’autres insectes, ainsi que contre les champignons et les bactéries pathogènes.

About the author

Irma Smith