Agriculture Potager

Quand et comment planter un Cep de Vigne dans son jardin ?

achat cep de vigne
Written by Irma Smith

Une nouvelle tendance se dégage en 2021 : Des ceps de vigne au jardin. En effet, ce végétal séduit de plus en plus de français grâce à sa facilité d’entretien, sa résistance aux conditions météorologiques et l’excellent goût de ses fruits.

Découvrez au fil de cet article informatif dédié à la vigne les grandes étapes vous permettant d’obtenir un plant de vigne et du raisin dans votre jardin rapidement et sans trop d’efforts.

L’achat et le choix des variétés

Existant depuis des siècles, la vigne offre aujourd’hui une diversité de variétés assez exceptionnelle.

Il y en a :

  • de toutes les couleurs (raisin blanc, raisin noir, raisin rose, bleu, vert …),
  • de toutes les formes (rond, ovale, raisin sans pépin),
  • de toutes les origines (France, Europe de l’est, Etats-Unis, Suisse, Belgique, Italie, …),
  • de tous les goûts pour offrir un florilège de saveurs (raisin sucré, raisin fraise, raisin framboise, raisin acide, et même du raisin au goût neutre pour les jus ou coulis).

Le choix de variétés de vignes à installer dans votre jardin peut donc demander un certain temps pour les plus curieux, ou être très rapide pour les connaisseurs ou acheteurs instinctifs.

Dans tous les cas, il y a peu de chances que vous vous trompiez !

Néanmoins, pensez bien à adapter votre choix à vos conditions climatiques, vos méthodes de culture, votre connaissance de la vigne et votre position géographique :

  • Si vous habitez dans une région pluvieuse ou si vous vivez à côté de grands vignobles, orientez vous vers des cépages naturellement résistants aux maladies sans traitement. Ils seront ainsi davantage résistants à l’oïdium, au mildiou et au phylloxéra qui sont les plus grands ennemis de la vigne.
  • Si vous habitez dans une région de montagne, au nord de la France ou d’autres régions ou pays froids, évitez à tout prix les variétés tardives car le raisin n’aura pas le temps de pousser compte-tenu de la durée des périodes froides dans votre région.
  • Si vous débutez la culture de plants de vigne, n’ayez pas peur de mélanger les variétés dans votre jardin pour découvrir de nouvelles espèces et varier les plaisirs. Privilégiez aussi les variétés résistantes qui vous permettront de cultiver la vigne de façon bio ou en permaculture

Préparatifs dans le jardin ou le potager

L’une des raisons expliquant le succès de la vigne provient également de sa facilité à être cultivée et à s’adapter à son nouvel environnement, en l’occurrence votre jardin.

En effet, la vigne est un végétal robuste qui pourra s’épanouir dans toutes les terres (mêmes sableuses ou argileuses) tant qu’elle dispose de suffisamment de soleil dans la journée.

Dans un premier temps, si vous souhaitez booster sa production, vous pouvez nourrir et entretenir le sol pour corriger ses manquements en minéraux par exemple, mais aussi supprimer les racines d’autres arbres ou arbustes pouvant entrer en concurrence avec votre future vigne.

Par la suite, il faut environ compter 1m à 1m50 entre deux plants de vigne pour que chacun dispose de suffisamment d’espace pour croître pleinement. Les vignoles comptent en général plus de distance mais cela s’explique principalement par l’espace nécessaire aux engins mécaniques (tracteurs, machines à vendanger) pour passer entre les rangées de vigne.

Dans un second temps, creusez un trou dans votre jardin pour chaque futur plant d’environ 40cm en hauteur, largeur et profondeur. Bien que la vigne soit généralement plus petite que cela, ce travail préliminaire de labours ne sera que bénéfice pour votre futur plant, la croissance de ses racines, et son approvisionnement en eau.

Dernier conseil : ne rajoutez pas d’engrais au fond de ce trou, cela peut vous paraître une bonne idée sur le papier, mais c’est au contraire un grand risque de brûler les racines à la plantation et réduire à néant tous vos autres efforts et la croissance potentielle de votre future plante.

Plantation de la vigne dans le jardin

Maintenant que votre jardin est prêt à accueillir la vigne, il faut désormais prendre votre mal en patience pendant une journée.

En effet, il est conseillé de plonger vos nouveaux plants de vignes en racines nues ou en pot dans un seau d’eau pendant 24H pour leur offrir un supplément d’hydratation bénéfice sur le long terme pour permettre à votre vigne de bien s’acclimater à sa nouvelle résidence.

Une fois que le délai est passé, planter vos plants dans les trous précédemment creusés et recouvrez le trou de cette même terre. Sachez qu’il est également possible d’y rajouter un peu de terreau pour enrichir votre terre, et de déposer par dessus des billes d’engrais à libération lente sur 6 mois qui apporteront progressivement à la vigne des ressources additionnelles pour mieux grandir et produire.

Finalisez le tout en plaçant un tuteur solide au pied de votre vigne avec des attaches pour guider votre vigne dans sa croissance.

Il est également possible de se rattacher à un mur pour cela, ou bien une pergola ou encore un arbre déjà existant.

Puis arrosez abondamment (5 à 10L par pied) pour éviter les poches dans le sol et favoriser l’adaptation de votre future vigne.

Pendant son premier hiver, vous pourrez aussi recouvrir la vigne d’un petit manteau de paille si les températures venaient à trop chuter (< -15 degrés).

About the author

Irma Smith