Jardin

Comment et quand planter un Taxus baccata ?

Taxus baccata

Vous souhaitez embellir votre jardin en y plantant un magnifique Taxus Baccata, mais ne savez pas comment et quand le planter ? Pas de panique, notre article est là pour vous aider !

Qu’est-ce qu’un Taxus Baccata ?

L’if Taxus baccata est un magnifique conifère à baies rouges, il possède un feuillage vert plutôt foncé et gras, compact et persistant, à la ligne conique pouvant grimper jusqu’à 25 mètres et vivre particulièrement longtemps, jusqu’à 2 000 ans !

Le Taxus baccata a donné son nom à la famille botanique des taxacées qui réunit 31 espèces classées en cinq genres. Le nom baccata indique « porter des baies » en relation avec les arilles rouges que l’on retrouve sur ces arbres. Le nom taxus a été emprunté par le latin pour créer le nom « taxicum » qui signifie poison, car l’ensemble de cette plante, exceptées les baies, est toxique.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’if commun n’est pas assigné uniquement à la Provence. C’est un arbre qui s’accommode de tous types d’expositions, qui ne craint pas la pollution ni les courants d’air. Ainsi, il est tout à fait possible de le planter dans des sols peu fertiles et même à des endroits où le climat n’est guère docile.

C’est un arbre particulièrement rustique, à la croissance assez lente et recommandé comme arbre de haie, il se taille facilement en formes diverses et sa pousse lente lui permet de garder assez longtemps sa forme.

Comment planter un if ?

Le procédé de plantation d’un Taxus baccata

Il est tout à fait possible de planter 3 plantes par mètre, mais également pourquoi pas l’assembler avec des troènes pour un bel effet de style. Il est préférable de planter l’if l’hiver, du moins de fin septembre à début avril, mais il est impératif qu’il ne gèle pas au moment de la plantation et durant le cycle de la reprise.

Le trou pour planter l’if doit être au moins du double que la taille de la motte. Il est préférable de tremper la motte dans de l’eau avant de la placer dans son trou de destination.

Une fois la motte dans son trou, elle doit être recouverte de terreau jusqu’à hauteur du tronc, puis tassée à l’aide des pieds.

Pour finir la plantation, un arrosage copieux est recommandé.

Le substrat

Les ifs préfèrent les sols crayeux, argileux, sablonneux et particulièrement bien drainés. Il est préférable d’enrichir le substrat avec du compost et du sable pour améliorer le drainage. Concernant les sols plus pauvres, l’utilisation du compost et d’humus est recommandée. Les sols qui seraient vraiment trop riches et lourds vont devoir être aérés avec un ajout de sable et de graviers.

Les engrais

Une bonne dose de compost au printemps fera très largement l’affaire. Seuls les sols trop pauvres ou sablonneux demandent un ajout continu de compost ou engrais une bonne fois par mois.

L’entretien des ifs

Les ifs préfèrent très largement les endroits ensoleillés ou mi-ombragés et une exposition sud, nord, est ou ouest.

Concernant l’arrosage, les ifs ont besoin d’un arrosage sobre, mais régulier. Durant les périodes plus chaudes et sèches, les ifs ont besoin alors d’un arrosage beaucoup plus généreux.

Pour la taille d’entretien, il est nécessaire de couper une fois par an tous les petits bois morts aux alentours des premiers jours de l’été.

Les ifs pourront être multipliés par bouturage, greffe ou encore marcottage. La multiplication peut également se faire tout naturellement avec les oiseaux grands amateurs des fruits.

Les maladies du Taxus baccata

Les ifs sont généralement peu attaqués par les nuisibles. Seuls les acariens, en cas de sécheresse continue, peuvent causer des dégâts. Un arrosage renforcé à cette période pourrait même suffire pour éviter le problème.

Si les acariens réussissaient à se développer, des solutions naturelles existent pour en venir à bout, comme les larves de coccinelles noires, mais également les phytoséiides.

La culture de l’if Taxus baccata en pot

L’if se prête également à la culture en pot et de préférence en terre cuite et même dans des bacs pour la décoration de balcons ou de terrasses.  Le plus important reste le choix du pot, il va devoir être assez grand, au minimum 40 centimètres de diamètre.

Si l’if est livré en conteneur, lors de sa sortie, il est important de profiter de ce moment pour désherber et démêler la motte. S’il est livré en motte, faire tout son possible pour ne pas casser la motte.

À l’aide de gros graviers, garnissez le fond du pot pour le drainage. Mélangez ensuite terreau et terre dans le pot pour que la motte arrive à quatre ou cinq centimètres du bord supérieur. Enfin, l’arrosage se fait en pluie en utilisant un arrosoir à pomme.

L’idéal est d’effectuer cette opération de rempotage en automne, ce qui va permettre à l’if de bien s’enraciner durant l’hiver et ainsi resplendir l’été sans avoir à souffrir de la chaleur.

Conclusion

L’if est un arbre aux nombreuses applications et reste très populaire dans nos jardins. Il peut servir pour faire des haies, des brise-vent et même des bonsaïs.

En tant que groupe décoratif pour le jardin, il est très largement utilisé, mais également en ornement en raison de sa facilité de taille, d’entretien et de parage…