Ecologie

Survivre dans la forêt grâce aux plantes sauvages

survivre en foret
Written by Irma Smith

Avec la direction de plus en plus incertaine que prend la mondialisation aujourd’hui, de nombreuses personnes imaginent un effondrement imminent de notre société. À tous les niveaux, qu’il soit énergétique, alimentaire ou tourné vers l’habitat, ils s’attèlent à devenir autonomes pour retrouver leur indépendance. Certains font le choix d’aller vivre dans la forêt, parfois reclus et dans des conditions de survivalisme extrême. D’autres encore cherchent tout simplement à se nourrir exclusivement avec les ressources à leur disposition dans la nature.

Pour cause, il existe effectivement de nombreuses espèces de plantes sauvages comestibles que l’on peut trouver en milieu inconnu tel que la forêt. Il suffit de savoir les reconnaître. Avec les compétences requises, on peut tout à fait survivre en forêt en se nourrissant de plantes. On peut même vivre de manière décente. Nous allons donc voir quelles sont les principales plantes forestières qui peuvent servir à l’alimentation humaine et comment les reconnaître.

Savoir reconnaître les plantes comestibles

Avant même d’essayer de goûter à une plante rencontrée dans la nature, il faut savoir la reconnaître et savoir si elle est comestible. Il ne faut en aucun cas manger une plante sans être sûr de sa non-toxicité. Autrement, les conséquences pourraient être particulièrement néfastes. C’est pourquoi il est recommandé d’effectuer quelques vérifications de base avant de se lancer dans la cueillette sauvage.

Tout d’abord, vous devez savoir où poussent les plantes que vous recherchez. Si vous vous trompez de milieu, vous pourriez bien tomber sur une plante toxique qui ressemble pourtant à une plante comestible. Pensez aussi à récolter les plantes sans tâches, qui n’ont pas été mangées par d’autres animaux. En outre, récoltez vos plantes dans un milieu le plus naturel possible. Évitez les bords de routes fréquentées et les zones polluées pour trouver de la nourriture en forêt.

Dans le doute, évitez

Si vous êtes en forêt et hésitez sur l’une ou l’autre plante, n’y touchez pas ! En effet, il faut savoir que de nombreuses plantes peuvent être toxiques pour l’homme. Ainsi, si vous partez en forêt, il est conseillé de le faire avec quelqu’un qui s’y connait en plantes sauvages, ou de prendre avec vous un livre spécialisé. Mais si vous ne reconnaissez pas la plante, passez votre chemin. Vous éviterez ainsi tout problème.

Les plantes comestibles les plus connues

Lorsque vous saurez les reconnaître, vous vous rendrez compte que de nombreuses plantes comestibles peuplent nos forêts. Certaines sont même des plantes que l’on connaît généralement tous. La plus répandue est sûrement l’ortie, qui peut servir pour de nombreux plats. Après l’avoir fait cuire, on peut la manger en salade, la boire en tisane ou même en faire du beurre. De même pour les pâquerettes, qui peuvent être mangées autant crues que cuites. L’ail des ours est aussi une plante dont toutes les parties peuvent être consommées : les feuilles, les fleurs ou les boutons floraux. Toutefois, il faut faire très attention, car cette plante ressemble grandement au muguet qui, lui, est toxique.

Une large variété de recettes offerte par les plantes

Il est également possible de réaliser de nombreuses recettes avec ces plantes. Par exemple, les violettes peuvent être préparées comme des épinards. Il faut les faire revenir quelques minutes dans une poêle avec un peu d’huile et le tour est joué.

D’un autre côté, il y a le sureau noir qui est facilement identifiable, avec sa forte odeur de vanille. Cet arbuste présente des fleurs qui peuvent être utilisées pour faire des beignets ou du sirop. Ses fruits peuvent être utilisés pour faire de la confiture, de la gelée et également du sirop. On peut même préparer un vin aromatisé au sureau noir.

En conclusion

Il existe une très large variété de plantes comestibles dans la nature. Si vous voulez trouver de la nourriture en forêt, elles pourront sans aucun doute vous permettre de survivre pendant longtemps. Aussi, avec des connaissances et de l’attention, vous pouvez les reconnaître et en faire des aliments de choix. Vous devez seulement rester prudents pour éviter les plantes toxiques. Rappelez-vous, dans le doute, ne touchez pas aux plantes et baies que vous trouvez, même si vous semblez les reconnaître à 99% grâce à un livre spécialisé. Prudence est mère de sureté.

About the author

Irma Smith