Ecologie

Le stockage en rétention pour le respect de l’environnement

Written by Irma Smith

Les liquides polluants, les hydrocarbures, les huiles et les produits chimiques doivent toujours être entreposés dans un lieu sûr, avec des conditions réglementées. Les entreprises utilisent ce qu’on appelle le stockage en rétention pour assurer la protection de l’environnement de travail de leurs employés, ainsi que pour la préservation de la couche d’ozone. Il existe des règles strictes à suivre selon la nature ou le volume du produit, mais elles ne sont pas évidentes.

L’utilisation du bac de rétention est en général requise. Le site http://www.e-retention.fr/7-bac-de-retention vous explique en détail le principe et le mode d’emploi de cet équipement.

Pourquoi prendre des mesures spéciales de stockage ?

Certains produits représentent un véritable danger pour l’environnement dans lequel ils sont stockés. Les produits chimiques peuvent provoquer un incendie ou une explosion s’ils sont mal entreposés. A l’emploi, ils doivent être manipulés avec précaution : certains liquides ne doivent pas être mis en contact avec la fumée, il ne faut pas en renverser par terre au risque de causer des dégâts, leur emplacement doit être organisé de manière à éviter le mélange accidentel de produits incompatibles.

Ainsi, il est absolument indispensable de bien protéger les liquides dangereux et autres produits spécifiques en les conservant dans du matériel adéquat, dans les meilleures conditions, afin d’éviter tout risque d’accident.

L’entrepôt doit être aménagé de manière à sécuriser toute la zone et l’aération doit se faire de la bonne manière. Ces mesures sont destinées en premier lieu à la protection des membres du personnel de l’entreprise et de leur environnement.

En effet, ils peuvent ingérer des produits toxiques, se brûler ou être confrontés à de graves situations qui pourraient causer des blessures. Ensuite, il faut prendre en considération qu’un stockage réglementé assure le respect de l’environnement car les produits ne sont pas déversés dans la nature lorsque les sociétés n’en ont plus besoin.

Aussi, le fait de prendre des précautions pour l’emmagasinage de liquides spécifiques permet d’assurer leur qualité et de prolonger leur durée de vie. Ils ne seront pas soumis aux facteurs extérieurs qui risquent d’endommager leurs propriétés.

En quoi consiste le stockage en rétention ?

stockage en rétention

Le stockage en rétention consiste à mettre en place un système de rétention permettant de recueillir les éventuelles fuites émanant des récipients contenant des liquides dangereux.

L’installation de ce genre d’équipement permet d’empêcher la pollution sur le lieu de travail ou celle de l’environnement en général. Les risques sont éloignés grâce à cette réglementation, qui demeure obligatoire pour divers secteurs d’activité.

Son application permet à une entreprise d’obtenir la certification ISO 14001. Les mesures d’entreposage sont établies à partir de matériaux spécifiques qu’il faut sélectionner avec soin.

En d’autres termes, le matériel de rétention est destiné à la récupération d’un produit en cas de fuite. Le liquide est conditionné dans son récipient puis il est stocké dans une cuvette de rétention. En général, le bac de rétention est le plus recommandé car il peut répondre à un grand nombre de besoins.

Les mesures à prendre dépendent toujours du secteur d’activité de l’entreprise et de la nature du produit. Mais il faut souligner que les nouvelles installations de stockage ainsi que les sociétés entreposant des récipients de plus de 100 m3 doivent toutes se soumettre à la réglementation, c’est-à-dire à l’obligation de faire du stockage en rétention.

D’autre part, il existe certaines consignes à respecter en parallèle. En effet, le stockage en rétention ne suffit pas à lui seul pour assurer la sécurisation des lieux. Par exemple, il ne faut pas entreposer côte à côte les produits incompatibles. Un calcul doit être effectué pour connaître le volume de produits liquides que l’on peut stocker par rapport à l’espace disponible et aux aménagements à faire.

Les différents affichages de mise en garde ou d’interdiction doivent être mis en évidence dans le lieu d’entreposage, comme l’interdiction de fumer. Il est recommandé d’aménager l’endroit pour avoir un sol ininflammable et imperméable et aussi des parois ininflammables. Il faut aussi songer à équiper la pièce d’un système anti-incendie, éventuellement avec un point d’eau à proximité et des extincteurs

Les différents matériels utilisés pour le stockage en rétention

S’assurer de la sécurisation d’un lieu où sont entreposés des liquides dangereux nécessite l’utilisation de matériel spécifique. Le stockage en rétention implique l’utilisation de cuvettes de rétention ainsi que d’autres équipements. Les volumes, les marques, les modes d’emploi diffèrent selon chaque modèle. Vous les sélectionnerez selon la nature de vos produits liquides et selon vos besoins.

Vous distinguerez entre autres :

  • Les bacs de rétention qui sont prévus pour accueillir des réservoirs de produits chimiques ou liquides dangereux. Ils sont conçus à partir de diverses matières premières : pvc souple, polypropylène, polyéthylène, acier inoxydable, en acier peint, acier galvanisé, polyester et fibre de verre, etc. A vous de choisir le bac compatible avec le produit à stocker. Il peut présenter différentes tailles, donc supporter un fût, deux fûts, 4 fûts ou même 8 fûts. Les petits modèles sont prévus pour les bidons, les flacons et les cuves.
  • Le plancher de rétention avec ou sans rampe d’accès. Il peut supporter plusieurs récipients. Il est assez spacieux pour permettre une manipulation sécurisée dans le cas où vous aurez à déverser du liquide dans un récipient.
  • Les étagères avec bacs de rétention sont capables de contenir des palettes entières, et peuvent aussi servir pour des petits récipients.
  • Les palettes de rétention sont particulièrement efficaces pour éviter la pollution du sol. Elles sont destinées aux cuves, aux fûts et aux bidons.
  • Les armoires de sécurité comprennent des étagères de rétention. Elles sont conseillées pour le stockage de produits inflammables.

La réglementation en vigueur

En matière de stockage de produits, notamment de liquides dangereux, les mesures à appliquer varient en fonction du secteur d’activité de l’entreprise. La réglementation en vigueur est définie par l’arrêté ministériel du 2 février 1998 publié au journal officiel, concernant les Installations Classées Pour l’Environnement. Les établissements non classés doivent aussi se référer à ces textes.

Un grand nombre de consignes doivent être respectées comme par exemple :

  • Il faut respecter le principe d’interdépendance entre la capacité de rétention des bacs et le volume de liquide à stocker
  • L’entrepôt ou les locaux de stockage doivent présenter un sol étanche et incombustible
  • Les produits incompatibles ne doivent pas être entreposés côte à côte
  • Les récipients doivent être étanches et mis à l’abri de l’humidité

About the author

Irma Smith