Agriculture

Quelques conseils pour bien planter vos plantes vivaces

plantes vivaces
Written by Irma Smith

Beaucoup plus colorées, ornementales et parfumées, les plantes vivaces restent les stars du monde de jardin et de la botanique. Plantes favorites des jardiniers et considérées comme des marques de vie, ces joyaux de dame nature présentent de nombreux avantages.

Elles embellissent de façon massive les jardins, terrasses et bords de fenêtres des passionnés, grâce à leurs couleurs.

Plantes vivaces, petite présentation

Appelées aussi plantes pérennes, les plantes vivaces se distinguent dans le domaine de l’horticulture par leur résistance. A l’opposé des plantes annuelles, elles vivent durant plusieurs années. Lupins rouges, bleus ou jaunes, lavandes, romarins, hibiscus, muguets, bougainvilliers, pivoines, etc. il existe autant d’espèces et de variantes pour remplir plusieurs mètres carrés de potagers et de jardins.

Peu importe la variété, il est sûr que les plantes vivaces donneront vie à votre jardin. Résistantes, ces plantes font face facilement aux intempéries, qu’il s’agisse de froid glacial ou de chaleur étouffante. Chargées en réserve, les parties aériennes des plantes vivaces disparaissent en hiver pour hiberner à leur façon.

Elles ne nécessitent pas d’entretien compliqué et s’adaptent facilement au climat et à la plantation. C’est pourquoi, il est possible de faire fleurir son dahlia en pot même avec un emploi du temps chargé.

Plantes vivaces, où et quand les planter ?

Les plantes vivaces peuvent être plantées toute l’année mais il existe des spécifications pour chaque région.

La plantation printanière est idéale pour les régions aux hivers froids et humides. La même remarque est à faire pour les plantes vivaces rustiques car il faut juste éviter la plantation en plein gel ou sous une pluie torrentielle. Pour profiter de la chaleur de la terre, la plantation en automne est plus favorable dans les régions avec un climat chaud.

Quant à la localisation, les plantes vivaces sont en général rustiques et polyvalentes donc elles s’adaptent facilement aux types de terrain à planter.

Plantes vivaces, comment (bien) les planter ?

conseils pour planter les plantes vivaces

Les plantes vivaces peuvent être plantées de diverses manières. En couvre-sol, en massif, en rocaille ou encore en pot, elles s’adaptent à tous les besoins !

Mais il y a toujours des principes et normes à suivre.

La première étape à faire est de préparer le sol de plantation, qu’il s’agisse d’une plantation à racine nue ou en pot. Il faut alors procéder au binage et à l’enlèvement des cailloux ou tout autre objet pouvant obstruer la plantation. Pour préparer le sol d’accueil, il est nécessaire également d’éliminer les mauvaises herbes et d’ameublir le sol.

Il faut ensuite creuser les trous de plantation en fonction de la taille adulte ou l’étalement de la plante vivace. Variant suivant l’espèce, cette référence est exprimée sur l’étiquette ou informée par votre fournisseur. Pour la plantation en pot, la taille de ce dernier doit donc prendre en compte cette remarque.

Pour une meilleure liaison avec la terre de plantation, il est préférable de laisser tremper les plantes vivaces avant l’implantation. Une durée d’environ d’une vingtaine de minutes suffit pour cette opération.

Après cela, on passe à la plantation proprement dite en enlevant les vivaces de leur emplacement primaire et de les déposer dans les trous prédéfinis. On rebouche avec de la terre ces derniers en tassant autour des plantes. Il est à noter qu’une plantation s’achève toujours avec un bon arrosage.

Et comment se passe l’entretien ?

Colorées, magnifiques, parfumées et presque indépendantes, les plantes vivaces n’ont pas besoin de beaucoup d’attention. Leur entretien ne se résume qu’en quelques points. Le premier point consiste en le désherbage à la main. Et par la suite, pour une meilleure floraison, il est conseillé de faire le binage et l’arrosage en alternance. Pour la culture des vivaces hautes, il est parfois nécessaire de les tuteurer en vue d’une seconde floraison. Selon le climat, il s’avère bénéfique de rabattre les plantes à 20 cm du sol ou de les pailler.

Comment multiplier ses plantes vivaces ?

Pour avoir plus de plantes vivaces, la division des souches est la première option. Cela peut se faire de deux manières, en divisant la motte de terre et de plante déracinée en plusieurs lots ou en coupant les rhizomes, le cas échéant.

À côté de la division, il est aussi possible de multiplier ses plantes vivaces avec le semis ou par le bouturage. Le premier nécessite plus d’attention car il faut trier les graines, les fraîches étant favorisées. Comme pour la saison de plantation, le moment propice de semence dépend des variétés de vivaces en question.

L’angélique et le pigamon ne doivent être semés qu’en automne par exemple.

Ce principe s’applique pareillement au cas de bouturage car le climat impacte beaucoup sur sa réussite ou non. Traditionnellement, le bouturage des œillets se fait soit au printemps, soit à la fin de l’été.

About the author

Irma Smith