Le compost est un élément très important pour garder son jardin en bonne santé, tout jardinier le sait ! Il permet non seulement d’améliorer la fertilité du sol, mais aussi la rétention d’eau et plus globalement de renforcer l’écosystème bactérien.

Le compost aidera à nourrir vos plantes, les rendra plus saines et plus résistantes face aux agressions. De plus, il est intéressant de noter que plus vous mélangez d’éléments différents dans le compost, plus celui-ci sera efficace.

Il vous permettra également de recycler vos déchets naturellement et de nourrir efficacement vos fruits et légumes tout en respectant l’environnement.

Vous pourrez non seulement y mettre vos déchets verts du jardin, mais également vos déchets issus de vos repas quotidiens. Le composteur permettra aussi d’éviter de transporter vos déchets jusqu’à la déchetterie, un gain de temps et d’argent non négligeable en sommes.

Seulement voilà, les composteurs, ce n’est pas donné !

Peut-on fabriquer son propre bac à compost?

La fabrication d’un composteur est relativement simple, il vous faudra seulement un peu de bois et quelques outils. Il est même possible de se construire un magnifique bac à compost avec de vieilles palettes (on en fait des choses avec des palettes) !

De plus sa fabrication est peu onéreuse, seulement quelques euros pour le bois et le grillage. En ce qui concerne les compétences nécessaires à la fabrication, si vous savez utiliser une scie et une visseuse, vous êtes prêt à vous lancer !

Il est primordial de privilégier le bois comme matériaux de fabrication. En effet, celui-ci est est plus agréable esthétiquement et surtout beaucoup plus “éco-friendly” que le plastique.

Si vous le pouvez, choisissez du sapin ou du chêne traité afin que le bois ne pourrisse pas avec vos déchets. Nous allons vous guider dans la fabrication d’un composteur à trois caissons.

Tout bon jardinier à de bons outils, et voici la liste de ceux dont vous aurez besoin :

  • 1 scie (voir ce site de comparatifs des meilleures scies)
  • 1 perceuse
  • 1 mètre à ruban
  • 1 boîte de vis à bois
  • 1 maillet
  • 1 pistolet à aggrafes
  • 1 rouleau de grillage

Il vous faudra également du bois pour pouvoir fabriquer :

  • Les portes amovibles du bac
  • les montants du bac
  • Les côtés
  • Les supports
  • Les lattes

Passons à la fabrication

faire son bas a compost en bois

1- Sur une surface plane, fixer deux planches latérales sur deux montants. Pour éviter de fendre le bois, percer d’abord des trous de guidages puis fixer les montants.
2- Fixer une troisième planche en conservant le même espace.
3- Positionner ensuite les supports qui renforceront le maintien des montants. Fixez les supports et vissez-les sur les parties latérales ainsi que sur les montants.

bav a compost bois

4- Répéter ces étapes pour fabriquer le bac de l’autre extrémité.
5- Il vous faudra ensuite faire des rainures tout le long des montants pour les portes amovibles. Pour la taille de la rainure, compter un peu plus d’une épaisseur de planche.

fabriquer un composteur

À ce stade, nous avons donc les deux bacs des extrémités, il nous reste le bac du milieu.
Sa fabrication est relativement similaire aux deux autres.

6- Fixez les 3 planches latérales aux 2 montants et faites la même chose de l’autre côté.
7- Fixer ensuite la partie basse en veillant à la visser avec les lattes.

faire son composteur

8- Comme pour les bacs latéraux, créer une rainure en fixant une planche de support sur les montants.
9- Répéter l’opération sur les deux côtés du bac du milieu.

10- Il est l’heure d’assembler les trois caissons. Fixer une longue latte en bois allant de chaque bac extérieur. Centrez ensuite le bac du milieu et fixez-le.

11- Fixez ensuite les poteaux métalliques.

12- Faire le tour de chaque bac avec le grillage métallique.

13- Placer les portes amovibles.

Note : retrouvez le tuto complet sur le blog Organiclife.

Vidéo : Faire son bac à compost avec 4 palettes

Si vous n’y comprenez pas grand chose par écrit, je vous conseille de regarder plutôt la vidéo suivante qui explique comment fabriquer simplement son bac à compost avec 4 vieilles palettes.

Note : il faut que vos palettes indiquent le sigle “HT” qui indique que le bois a été traité (heat treated, donc pas de risque toxique pour votre compost). Évitez toute palette avec le sigle “MB”

Comment fonctionne votre nouveau bac à compost ?

Vous êtes maintenant prêt pour utiliser votre bac à compost ! Remplissez tout d’abord le 1er bac, une fois que celui-ci est plein, placez le contenu dans le second et ainsi de suite afin d’avoir toujours en réserve du composte bien fermenté.

Pensez à bien placer vos bacs de façon à ce qu’ils soient à l’ombre. En effet, le soleil pourrait assécher le compost et donc le rendre beaucoup moins efficace. Idéalement, arrosez-le tous les jours pour que les bactéries puissent s’y développer facilement.

Comme vous l’avez remarqué, nous n’utilisons pas de bois pour la construction du fond du bac, car il faut que le compost reste le plus possible en contact avec le sol pour qu’il puisse échanger des micro-organismes comme les vers de terre.

Idéalement, il faut aérer le compost plusieurs fois par mois pour permettre un compostage rapide et homogène. De plus, les bactéries présentes dans le compost doivent être en situation d’aérobies donc en présence d’oxygène pour pouvoir respirer et se développer convenablement. Si vous n’aérez pas, les bactéries vont se dégrader ce qui va produire de la chaleur qui elle empêchera de produire un bon compost.

Le compost sera prêt à environ 6 mois en fonction des ingrédients que vous avez utilisés. Lorsqu’il sent l’humus, il est prêt à être retiré et déposé dans votre jardin. À noter qu’il ne faut pas l’enterrer, mais le déposer au pied de vos plantes pour permettre une plus grande efficacité d’absorption des nutriments.