Culture hydroponique : mode de fonctionnement, avantages et inconvénients

C’est grâce à la culture hydroponique que nous avons la plupart du temps des produits hors saisons (tomates, laitues, oignons…). Ce mode de production très utilisé et moins onéreux présente aussi bien des avantages que des inconvénients… Faites-vous votre propre avis ici.

Qu’est-ce que la culture hydroponique ? Étymologie, origines et mode de fonctionnement

Étymologiquement, le mot hydroponique est un terme qui vient du latin et qui signifie « hydro » (eau) et « ponos » (travail ou effort) ; en d’autres termes, « le travail par l’eau ».

La culture hydroponique est donc une technique qui consiste à faire pousser des végétaux sans terre, idéalement dans l’eau. Le principe de fonctionnement est relativement simple.

Au lieu de les mettre dans le sol, les racines des plantes sont en effet placées dans un milieu de croissance (substrat inerte) irrigué par une solution composée d’éléments nutritifs.

En effet, le substrat joue un rôle de support et peut être constitué de pouzzolane, mousse synthétique, vermiculite, billes d’argile, sphaigne, fibre de coco, laine de roche, etc.

La solution nutritive quant à elle est composée d’eau ajoutée à de l’engrais liquide concentré en sels minéraux et oligo-éléments indispensables pour la croissance des plantes.

hydroponie

Avantages

De façon générale, la culture hydroponique présente de nombreux atouts. Elle offre la possibilité de produire sans sol, ce qui représente un avantage important en cas d’intense sécheresse ou dans les pays où les terres sont stériles.

De plus, elle permet d’obtenir un gain d’espace, une croissance rapide, une productivité élevée et par conséquent plusieurs récoltes par an.

Avec cette technique, il y a peu de germes et d’insectes indésirables, ce qui réduit l’utilisation des insecticides et fongicides. Un autre avantage de cette méthode, c’est qu’elle permet d’économiser de l’eau de façon considérable, car comparativement à une culture classique, elle consomme entre 70 et 90 % d’eau en moins.

Inconvénient de cette méthode

Malgré les avantages offerts par cette technique de production hors-sol, il faut noter qu’elle présente quelques points négatifs. Le principal défaut, c’est qu’elle n’est pas écologique : elle engendre beaucoup de dépenses énergétiques, surtout lorsqu’on utilise la technique sous serre.

L’autre inconvénient est relatif aux eaux polluées, puisque la solution nutritive doit être renouvelée de manière régulière, le système génère des rejets d’eau chargée en éléments parfois néfastes.

En outre, le fait que le milieu est à la fois chaud et humide peut favoriser la multiplication rapide des champignons et des bactéries en cas de contamination accidentelle.

Par conséquent, on pourrait enregistrer d’importantes pertes de récoltes, ainsi qu’une utilisation massive de fongicides. Enfin, les légumes et les fruits produits par hydroponie ont très peu de saveur, faute de soleil et des conditions particulières de culture.

Quels fruits et légumes s’y prêtent particulièrement ?

Il existe une variété de cultures maraichères qui sont réalisées par hydroponie. Il s’agit principalement de la tomate et des laitues. En effet, ces produits sont des candidats idéaux, car ils n’ont pas nécessairement besoin de terre pour assimiler les éléments nutritifs du système racinaire.

C’est aussi le cas du cannabis qui est obtenu à grande échelle par ce mode de culture. Par ailleurs, les concombres, les aubergines, les herbes aromatiques, ainsi que les fraises peuvent être également produits par cette méthode. D’un autre côté, les fleurs peuvent aussi être obtenues par cette technique, surtout pour forcer la culture à des fins de commercialisation en toute saison.

Dans quels pays l’utilise-t-on principalement ?

La culture hydroponique est utilisée dans presque tous les pays du monde afin d’accroitre la productivité, notamment dans les milieux où les terres sont défavorables à la production. Toutefois, plus de 70 % des surfaces cultivées dans le monde sont représentées par cinq pays européens : Pays-Bas, Belgique, France, Espagne, Allemagne.