Agriculture

Assurer son exploitation agricole

Written by Irma Smith

Le métier d’agriculture est une profession faite de passions, mais aussi de désagréments. Il est soumis aux risques de sinistres et aux conditions météorologiques. Pour plus de sérénité et pour développer son activité en toute quiétude, il est conseillé de souscrire à une assurance vous mettant à l’abri et spécifiquement conçue pour répondre aux besoins des agriculteurs.

Une assurance pour votre exploitation agricole

Pour que votre exploitation soit vraiment bien assurée, nous vous invitons à découvrir les assurances agricoles qui garantissent la protection des exploitations. Elles sont basées sur des besoins très spécifiques comme le feraient des assurances destinées aux artisans ou aux commerçants.

Votre activité est uniquement basée sur le bon fonctionnement de votre exploitation agricole. Il faut donc l’assurer de manière sérieuse afin de faire face aux coups durs qui peuvent survenir. Pour cela, il existe deux types d’assurances.

L’assurance générale pour exploitation

Ce type d’assurance multirisque agricole englobe les bâtiments, mais également vos terrains agricoles, ainsi que ce qu’ils contiennent. Cette assurance permet d’être indemnisé s’ils sont sujets à un dégât des eaux, un incendie ou encore un vent violent qui provoquerait des destructions. L’assurance générale est aussi une possibilité de protéger votre matériel agricole ou de vous aider si votre activité agricole devait fonctionner moins bien à cause d’un sinistre.

Si vous perdez trop d’argent, vous risquez de subir les désagréments d’une situation très compliquée. L’assurance générale est donc idéale pour ne plus craindre une perte d’exploitation.

L’assurance spécifique

Ce type d’assurance est recommandé pour protéger encore plus précisément votre exploitation contre les risques propres à votre secteur. En effet, si vous contractez une assurance agricole spécifique vous serez couvert en fonction de votre activité (lait, céréales, vin, etc.).

Ces assurances exploitation agricole vous proposent une prise en charge en fonction du type d’exploitation, car chaque activité possède des particularités spécifiques et doit se prémunir contre des risques précis (maladies, nuisibles, sécheresse, etc.).

La protection de l’exploitant agricole

Il est aussi très important de vous protéger vous-même ! L’exploitation est bien protégée par un contrat d’assurance pensé pour elle. Il est temps de penser à vous assurer en tant que professionnel. Pour ce type d’assurances, vous trouverez également différents niveaux de protection.

La responsabilité civile

Il est très important de protéger l’exploitant, s’il devait se trouver responsable de dommages qu’il aurait provoqué sur une tierce personne. C’est valable si c’est lui qui provoque les dégâts, si c’est l’une de ses machines ou bien encore ses animaux. Cela comprend aussi les cas de pollution non volontaire ou encore les désagréments liés à des produits utilisés pour le traitement de ses terres.

Une protection juridique

La vie d’un agriculteur n’est pas toujours de tout repos et vous pouvez être accusé d’avoir provoqué un préjudice, qu’il sera nécessaire de défendre avec une bonne protection juridique. C’est l’occasion de recevoir des conseils avisés, de faire appel à une aide juridique, ou encore d’assurer la couverture des frais.

Les garanties complémentaires

Vous avez la possibilité de compléter votre assurance personnelle avec des garanties spécifiques comme une complémentaire santé. Si vous deviez faire face à une maladie ou à une hospitalisation, choisissez une garantie complémentaire santé. Votre métier est très physique, vous manipulez du matériel qui peut être dangereux, et vous travaillez avec du vivant. Pensez donc à souscrire une assurance contre les accidents des exploitants agricoles. Elle couvre l’exploitant, mais également les membres de sa famille et les salariés de l’exploitation (s’ils sont acteurs pour la valorisation de l’exploitation).

Quelques interrogations sur l’assurance de votre exploitation

Vous avez sûrement quelques questions qui vous taraudent sur la prise en charge des dégâts ou pour répondre à certaines déconvenues. Tâchons d’y répondre.

Quelles sont les possibilités de prise en charge si vos bâtiments ou vos machines subissent des inondations ?

Si vous êtes couvert par une assurance multirisques spécifiquement prévue pour une exploitation agricole, vous serez indemnisé. C’est l’une des garanties incontournables de ce genre d’assurances. Elles couvrent la plupart des catastrophes naturelles et en particulier les cas d’inondation.

Renseignez-vous si vous êtes dans une zone sismique afin de vérifier si la garantie contient une protection contre les glissements de terrain ou encore les tremblements de terre. Vous pouvez prétendre à une indemnisation dès lors que votre région ou votre commune ont été déclarées en zone sinistrée par un arrêté interministériel et qu’il a été publié dans le Journal Officiel. Vous avez la responsabilité de déclarer le sinistre à votre assurance dans un délai maximal de 10 jours après l’annonce légale.

Si lors d’une inondation, votre matériel stocké en extérieur a subi des dégâts, serez-vous indemnisé ?

Oui, il sera pris en charge si votre contrat d’assurance multirisque agricole le mentionne. Pensez à en faire la demande auprès de votre assureur lors de la souscription afin d’être bien protégé le cas échéant. Les garanties de votre assurance exploitation agricole doivent intégrer les risques de dégâts sur votre matériel si vous subissez une inondation, mais aussi dans les cas de vandalisme, d’incendie ou de bris de matériel suite à l’absorption d’un corps étranger.

Est-ce que la garantie tempête est vraiment utile ?

Avec le changement climatique qui s’opère, la garantie tempête est devenue quasiment incontournable. Elle couvre les dégâts provoqués par un vent de très forte intensité. Destruction d’un bâtiment, dommages sur l’exploitation, sur une toiture ou encore vitres brisées seront couverts très rapidement afin de vous aider à réparer les dégâts. Il est possible que l’assurance fasse une demande auprès des instances météorologiques pour constater qu’il y a véritablement eu des vents très violents, en ce cas la vitesse du vent doit dépasser les 100 km/h.

Vos récoltes ont subi la grêle ou la sécheresse, êtes-vous protégé ?

L’assurance multirisque agricole couvre les dégâts provoqués par les conditions climatiques exceptionnelles. Les assureurs sont tenus de respecter l’arrêté ministériel pour proposer une liste des phénomènes climatiques qui sont pris en charge. Si votre exploitation est soumise à des risques spécifiques, il est possible d’étendre les garanties avec une complémentaire à l’assurance agricole. Cette complémentaire est spécifique pour un type de culture comme pour une exploitation céréalière ou encore la viticulture.

Découvrir votre exploitation sous l’eau, faire face à une perte de cultures ou encore subir des désagréments climatiques sont des événements très difficiles à vivre pour vous. Il est donc conseillé de ne pas faire l’impasse sur une bonne assurance multirisque agricole qui pourra prendre en charge des dépenses qui sont souvent conséquentes.

About the author

Irma Smith